Le collectif « Un cœur pour la Robertsau » interpelle le déontologue de Strasbourg

Monsieur,

L’article de Strasbourg Magazine en page 10 du numéro 268 de mars 2016 consacré à la visite du Maire de Strasbourg dans le quartier de la Robertsau comporte une grave entorse à l’éthique.

En effet le rédacteur fait l’impasse totale sur le passage du Maire et de ses adjoints  au marché de la Robertsau. Pourtant ce point est particulièrement important pour l’avenir du foyer St Louis dont de nombreuses associations se mobilisent contre sa disparition.

Ce passage, annoncé dans l’invitation, n’a pas échappé à la journaliste des Dernières Nouvelles d’Alsace qui y consacre un papier assez important, en y rapportant la discussion et la présence de responsables d’associations (voir article joint).

Nous pensons qu’à la veille de la présentation de la demande d’avis du conseil municipal sur la vente du foyer St Louis lors du conseil municipal du 21 mars prochain, cette article volontairement tronqué d’une partie de la réalité de l’opinion et la mobilisation des citoyens, est de nature à fausser le jugement des conseillers municipaux pour une décision et un vote éclairé.

Strasbourg Magazine étant distribué de manière très importante (173 000 exemplaires « gratuits »), il y a là atteinte manifeste à l’équité et à la diversité des points de vue. L’article des DNA n’étant accessible qu’aux seuls abonnés.

C’est pourquoi nous souhaitons que vous puissiez demander au Maire de Strasbourg le report de ce point du conseil municipal du 21 mars, en attendant la publication dans le prochain numéro de Strasbourg Magazine d’un « droit de réponse » ou au minimum d’un article rectificatif.

Cet incident jette, également,  un trouble sérieux sur la subjectivité du journal. L’ensemble des articles de cette parution sont-ils tronqués ? mentent-ils par omission ? Strasbourg magazine est-il un journal d’opinion et de propagande ?

La parution étant financée sur des fonds publics, vous comprendrez aisément que l’on puisse s’étonner d’un tel comportement.

Nous attendons enfin, un éclaircissement sur les circonstances et sur l’éthique

du responsable de la publication de Strasbourg Magazine

Veuillez agréer, Monsieur le déontologue, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Pour le Collectif « Un cœur pour la Robertsau »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *