Vote minoritaire pour un projet bâclé, notre mobilisation continue.

Communiqué de presse

Feu vert municipal à la vente du foyer Saint-Louis

Réaction du collectif Un coeur pour la Robertsau

tract_cm

Nous tenons à exprimer notre satisfaction, à la lecture du résultat du vote du conseil municipal de Strasbourg, qui a approuvé aujourd’hui la vente du foyer Saint-Louis par la paroisse au promoteur immobilier Icade.

Avec 33 votes pour, 17 votes contre et 2 abstentions, le constat s’impose que ce vote est MINORITAIRE, puisque moins de la moitié des élus municipaux de Strasbourg l’ont approuvé.

Le projet concocté par la paroisse et soutenu par l’exécutif municipal est un projet bâclé, qui aura plus de conséquences négatives pour la Robertsau que d’effets positifs, qui divise les Robertsauviens au lieu de les rassembler et qui consacre la démission du politique face aux intérêts particuliers.

Nous remercions et félicitons les élus qui ont eu le courage d’exprimer leur opposition à ce projet. En élus soucieux de démocratie citoyenne, ils ont entendu nos arguments et pris la mesure de l’insatisfaction de bon nombre de Robertsauviens, à la fois sur le projet Paroisse – Ville – Icade et sur la méthode scandaleusement trompeuse par laquelle l’exécutif municipal a cherché à le leur imposer.

Ce vote nous conforte dans notre mobilisation, qui n’aura de cesse qu’avec l’abandon du projet de destruction du foyer et du centre historique de notre quartier. Les prochaines semaines verront se multiplier les initiatives contre ce projet et pour des projets alternatifs, qui sont nombreux et riches.

Le terrain de notre mobilisation a changé aujourd’hui, suite à la démission de l’exécutif municipal, mais il reste fécond d’idées, d’imagination et de dynamisme.

Nous appelons nos partenaires associatifs à continuer la mobilisation, à nos côtés.

Nous appelons à nous rejoindre les Robertsauviens soucieux de la préservation de notre patrimoine et de la promotion d’un vivre ensemble ouvert à tous.

Nous appelons les paroissiens, dont nous savons qu’une partie est hostile à ce projet, à s’exprimer et à pousser leur curé à le revoir, dans un sens qui replace la communauté catholique au coeur de son quartier, plutôt qu’à sa marge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *