Le Collectif sort les crocs ! (Article DNA)

Le collectif « Un cœur pour la Robertsau » a accroché hier des affiches sur le foyer Saint-Louis, qu’il entend « sauver » d’une disparition annoncée.

Ses membres ont choisis à dessein un jour de marché pour poser sur les différentes entrées de grandes feuilles sur lesquelles on pouvait lire « Alain m’a tuer », « Roland m’a tuer », « Pognon m’a tuer », « Béton m’a tuer » et « Curé m’a tuer ».

Le collectif visait ainsi clairement le maire de Strasbourg Roland Ries, son premier adjoint Alain Fontanel et le curé de l’église Saint-Louis. Tous trois sont accusés de vouloir « détruire ce foyer », expose Emmanuel Jacob, l’un des membres du collectif qui revendique cette action : « On est passé à une phase où on sort un peu les crocs » (lire DNA de vendredi).

Le foyer Saint-Louis doit être vendu au promoteur Icade dans le cadre d’un projet immobilier. La paroisse catholique juge le bâtiment trop coûteux à entretenir et veut financer avec sa vente la construction d’un nouveau foyer, dimensionné pour ses besoins actuels, dans le jardin attenant à l’église.

« C’est la dernière place de quartier à la Robertsau, un des derniers espaces de vivre ensemble, souffle Claude Schwarz, un autre défenseur du foyer. Cet endroit n’a besoin que d’une réhabilitation simple. Nous voudrions qu’il redevienne un espace de vie. Cela tient au cœur de nombreux Robertsauviens. »

« On travaille pour le bien commun »

Le chanoine Didier Muntzin- ger a réagi hier en déclarant ne pas vouloir « mettre de l’huile sur le feu. On travaille pour le bien commun. » L’homme d’Église regrette la « hargne » d’une « dizaine de personnes qui met la Robert- sau en émoi pour un projet qui ne concerne que la paroisse catholique. Celui-ci suit son cours dans un cadre légal et avec toutes les précautions ju- ridiques. » « Nous sommes lassés de tout ça », conclut- il. R

AURÉLIEN POIVRET.

Sources : Dernières Nouvelles d’Alsace du 10 juin 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *