Un nouveau recours et une action de la DRAC

Après un premier recours contre la destruction du foyer Saint-Louis et la construction, à sa place, de 36 logements, le collectif Un coeur pour la Robertsau et l’ADIR (Association pour la défense des intérêts de la Robertsau) viennent de déposer un recours gracieux auprès du maire de Strasbourg contre le projet de construction de la « maison des scouts », au 19 rue Charles de Foucauld, annexe de la maison paroissiale envisagée dans le jardin d’Eden.

Nous rappelons que la vente du foyer Saint-Louis à Icade est elle-même contestée au tribunal administratif.

En continuant à accorder ces permis de construire, le maire de Strasbourg persiste dans sa faute contre notre quartier et dans son aveu d’impuissance, face au communautarisme de la paroisse Saint-Louis et aux lobbys de l’argent. Avec la paroisse et Icade, il a engagé notre Municipalité dans un jeu de dominos urbains, catastrophique pour le coeur de notre quartier : destruction du foyer Saint-Louis, urbanisation de ses cours, destruction du jardin d’Eden, urbanisation des abords de l’église Saint-Louis et, sans doute, probable destruction de l’actuelle mairie de quartier au profit d’une nouvelle opération immobilière. 

A ce jeu, la Ville, la paroisse et Icade se remplissent les poches. Les Robertsauviens, quant à eux, perdent les derniers espaces de verdure et de convivialité dans le centre historique de leur quartier.

Pour enrayer cette mécanique néfaste notre détermination reste sans faille, soutenue par nos nombreux donateurs. Nous engagerons tous nos moyens dans la bataille juridique à laquelle l’intransigeance de la paroisse et de la Ville nous accule. 

Cette bataille s’annonce longue, nous la mènerons jusqu’au bout, car, au-delà du sauvetage de notre foyer, elle touche à la place des citoyens dans les affaires publiques. A l’heure où, presque désespérément, la Municipalité tente de relancer la « démocratie participative », dans une vaste opération de communication, cette affaire restera le symbole flagrant de son échec.

VERS UNE PROTECTION DU FOYER ?

Dans un récent courrier, la DRAC (direction régionale des affaires culturelles) vient de confirmer au collectif Un coeur pour la Robertsau et à l’association Patrimoine et Modernité, qui l’avait sollicitée, que la procédure d’inscription du foyer Saint-Louis à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques suivait son cours et restait « prioritaire ».

Une prochaine campagne photographique est programmée, qui permettra de documenter les multiples intérêts architecturaux et patrimoniaux du foyer et de ses salles, notamment la grande salle monumentale.

Pour l’association Patrimoine et Modernité : 

Cette confirmation est une bonne nouvelle. Il est important de savoir que les autorités culturelles se préoccupent de la valeur historique et culturelle du foyer Saint-Louis.

Leur attention, portée aujourd’hui sur ce foyer et demain sur l’ensemble de notre quartier centre, nous rendent confiant sur la protection des monuments et éléments architecturaux de notre quartier. Un travail déjà réalisé avec succès par la DRAC pour le centre de Strasbourg et la Neustadt.

Le foyer St Louis a été construit par les architectes de la Neustadt et est le fruit du travail des générations précédentes, qui nous ont légué ainsi tout leur savoir-faire.

Ils font l’âme de notre quartier. Encore plus dans une telle affaire publique, leurs avenirs nous appartiennent car c’est notre patrimoine commun, notre histoire.

Le collectif « Un cœur pour la Robertsau »

Marie-Laure Beaujean, Christine Beetham,  Jacques Gratecos, Robert Grossmann, Marc Hoffsess, Bernard Irrmann, Emmanuel Jacob, Philippe Leonelli, Jean-Claude Luttmann, Anne Schumann et Claude Schwarz

http://www.uncoeurpourlarobertsau.com
contact@uncoeurpourlarobertsau.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *